Accueil > La Communauté de communes > Compétences > Aménagement de l'espace > Le Schéma de Cohérence Territoriale

Le Schéma de Cohérence Territoriale

Le Schéma de Cohérence Territoriale

Comment limiter le gaspillage de l’espace ? Où construire ? Quels espaces naturels et agricoles préserver ? Quels espaces économiques développer ? Quelles infrastructures de déplacements imaginer ?

Pour répondre à ces questions, aucun territoire ne se suffit aujourd’hui à lui-même. Nous travaillons ou consommons sur un espace de plus en plus vaste. Les interconnexions sont indispensables. C’est la raison d’être du SCOT, document de planification réalisé à l’échelle de 243 communes.

Le SCOT (Schéma de COhérence Territoriale) remplacera fin 2010 le schéma directeur de la Région urbaine grenobloise. Créé par la loi SRU de décembre 2000, il est un outil pour penser l'avenir du territoire dans tous les aspects de la vie quotidienne en fixant le cadre d’une politique d’ensemble. Cette politique se traduit par des orientations générales en matière de gestion de l'espace, d'équilibres à préserver entre zones à urbaniser, naturelles, agricoles ou forestières… Elle fixe également des objectifs en matière d'habitat, de transports, de déplacements, d'équipements commerciaux, d'espaces à vocation économique et d'environnement. Le SCOT vise à assurer un développement durable, cohérent et concerté du territoire pour les 20 prochaines années.

 

Lire la suite ...

Rechercher l'équilibre entre les territoires

Dès 2007, un bilan du schéma directeur a été dressé pour poser les bases du SCOT. Il a confirmé certaines carences du schéma directeur et notamment la difficulté de mise en œuvre concrète de ce type de document, mais il a également confirmé ses 3 grandes orientations :

  • n°1 : Préserver et valoriser les espaces naturels et agricoles

Pour préserver à long terme les espaces naturels et agricoles, il est indispensable de limiter l’étalement urbain et de renforcer leur attractivité en confortant leurs fonctions de production alimentaire de proximité et de loisirs, de conservation du patrimoine écologique et paysager.

  • n°2 : Favoriser l’émergence de territoires équilibrés et solidaires

2 emplois sur 3 sont concentrés sur l’agglomération. Cependant, l’évolution de la population est plus soutenue sur les territoires périphériques, comme c’est le cas sur Bièvre Est. Les objectifs fixés par le futur SCOT prévoient de rapprocher au maximum les lieux d’habitat, d’emploi, de commerces et de services pour favoriser la proximité et diminuer les longueurs de déplacements.

  • n°3 : Renforcer les pôles urbains

Pour réduire l’étalement urbain, il apparaît fondamental de conforter les pôles urbains et de les rendre plus attractifs (espaces verts, qualité de vie, prix du foncier). Cela devra passer par le développement d’un habitat de qualité, répondant aux attentes des ménages et à leurs budgets, par le maintien d’un tissu commercial et de services en centre ville, par une plus grande diversité urbaine et sociale.

Pour en savoir plus, le syndicat mixte de la Région Urbaine Grenobloise