Accueil > La Communauté de communes > Actualités > Actus > Retour sur... la redevance Ordures ménagères

Retour sur... la redevance Ordures ménagères

Malgré un coût de collecte à la tonne bien inférieur à la moyenne nationale des collectivités équivalentes à la nôtre, la redevance a subi une augmentation en 2013.


Retour sur...  la redevance Ordures ménagères

Elle s'explique par la hausse du coût d’enfouissement de la tonne de déchets (40 % du budget), en augmentation en raison du coût de la Taxe Générale sur les Enfouissements Polluants (TGAP) perçue par l'Etat et surtout aux investissements importants du Sictom de la Bièvre en charge à Penol de la nouvelle unité de traitement bio-mécanique et de la modification de leur tarification.

Pour atténuer cette hausse, la collectivité poursuivra ses nombreuses actions pour développer de nouvelles filières de tri, faire évoluer les comportements et limiter les déchets à la source.

En savoir plus :
La redevance est calculée en fonction du coût global du service. Elle est mutualisée à l’ensemble des administrés. La collectivité fixe annuellement les tarifs de la redevance d’enlèvement des ordures ménagères en fonction du coût du service de la collecte d’une part, et du volume des déchets ménagers produits par les foyers, pour l’année à venir, par délibération en décembre de l'année précédente.

En France, les collectivités chargées du service d’élimination des déchets peuvent choisir entre plusieurs modes de financement :

  • la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM), basée sur le foncier bâti, couplée avec la redevance spéciale

  • la redevance d’enlèvement des ordures ménagères (REOM), liée au service rendu. 

La collectivité a fait le choix de financer le service public d'élimination des déchets par la redevance d'enlèvement des ordures ménagères (REOM) car cette dernière relève d’une logique économique : l’usager paie en fonction de son utilisation du service.

Les coûts du service se composent de coûts fixes, non dépendant du nombre de personnes, comme les coûts de collecte, et de coûts variables comme le traitement (tonnage).


Il est nécessaire de ne pas relacher nos efforts en matière de tri pour produire moins de déchets et ainsi trier plus et mieux. En effet, une tonne collectée par le camion des ordures ménagères coûte trois fois plus cher ; traitement inclus ; qu'une tonne collectée sur les divers points d'apport volontaire et triée. Nous avons donc tout intérêt à continuer dans ce sens afin de maîtriser au maximum les coûts du service.

Pour mieux comprendre la répartition sur la redevance des ordures ménagères, nous vous invitons aux journées portes ouvertes pour venir visiter le Centre de Tri des déchets ménagers et recyclables à Penol les 27 et 28 septembre 2013. Vous pourrez découvrir comment sont traités les déchets, ainsi que le nouveau site de traitement et de valorisation des déchets ménagers répondant aux normes environnementales.


[26/07/2013]

 

Actualités