Accueil > La Communauté de communes > Actualités > Actus des communes > Le S.E.L. renageois c'est bien parti !

Le S.E.L. renageois c'est bien parti !

Une information publiée par la commune de Renage

Un S.E.L. ? Mais de quoi s’agit-il ?

Le Système d’échange local (S.E.L.) a vu le jour au Canada dans les années 1980. Il arrive en France en 1995, où il réunit aujourd’hui plus de 25 000 personnes appelées des sélistes. Il est basé sur le principe d’un échange de services ou de biens, sans utilisation d’argent mais avec un système équivalent monnaie. En ce sens, le S.E.L. est un peu l’héritier de l’ancien « coup de main »et repose sur l’esprit d’entraide et de solidarité.


Le S.E.L. renageois c'est bien parti !

Plusieurs partenaires sont à l’origine de la création de ce système dans notre ville : un collectif qui travaille depuis plusieurs mois sur le projet, Amélie Girerd, le maire de la ville, très soucieuse de créer et d’entretenir du lien social dans sa commune, le Centre Socioculturel intercommunal géré par la communauté de communes de Bièvre Est et son directeur, Jean Marc Bonsignore, qui voit dans cette idée un moyen pour tous de participer à l’économie locale en pensant notamment à ceux qui en sont exclus et enfin le Forum Citoyen Renageois (FCR).


Pour parler technique, l’unité d’échange est basée sur le temps consacré à une tâche. Hervé Combe, le président du FCR, a eu l’idée de baptiser cette unité navette, clin d’oeil à l’outil utilisé autrefois à Renage pour le tissage de la soie. Ainsi, une heure de services correspon-elle à 60 navettes soit une navette pour une minute. Il n’y a pas de hiérarchie dans les compétences (la navette d’informatique vaut la navette de terrassement).

Comment ça se passe ? Un exemple parmi tant d’autres : je dois rentrer quelques stères de bois et pour m’aider je lance un appel. Un séliste propose de m’accorder 2 heures pour ce service, soit 120 navettes. En retour, je peux par exemple, lui garder son chien à une occasion ou une autre (pour une durée à convenir) mais je peux aussi, l’échange n’étant pas binaire, venir en aide à tout autre personne appartenant au système. Cette dernière personne sera à son tour redevable d’un service, etc.

Pour ce qui concerne l’échange de biens, un autre exemple de saison : j’ai trop de cerises cette année et je ne pourrai pas toutes les ramasser : je fais une offre de cueillette aux sélistes et je vais échanger mes cerises contre tout autre bien ou service. Ici les termes de l’échange se négocient entre partenaires.

Une association de fait vient d’être mise en place. Son nom ? Tout simplement Sel Renageois. Un site internet sera opérationnel très vite pour la gestion des demandes et offres.

Il reste désormais à convaincre les Renageois de l’intérêt d’un tel projet. C’est tout l’objectif d’une réunion qui aura lieu à la rentrée, le 12 septembre à 20 heures, Salle Pierre Girerd au Centre Socioculturel où l’on pourra échanger avec des « sélistes » convaincus. Autre rendez-vous d’importance, le forum des associations du 6 septembre prochain où l’on pourra déjà remplir son bulletin d’adhésion pour une cotisation fixée à 5€.

 

En photo : La navette : logo et monnaie d’échange des selistes

 


[18/07/2014]