Accueil > La Communauté de communes > Actualités > Actus des communes > cérémonie des v½ux de la commune de Le Grand-Lemps

cérémonie des v½ux de la commune de Le Grand-Lemps

Une information publiée par la commune du Grand-Lemps

Un grand merci à l'Arbre à Danses, Lydie Vadrot nous a offert les deux fort rafraîchissantes prestations d'Elena Quinon et Louka Esmiol.

Discours de madame le maire Nicole Berton.
Monsieur le Sénateur, Monsieur le Président de la Communauté de communes de Bièvre-Est, Mesdames et messieurs les élus, chers collègues, Monsieur Le représentant de la gendarmerie nationale, Adjudant chef Alain et leur collègues, Messieurs les représentants du SDIS du Futeau Philippe Guyon et David Bouly,  Mesdames et messieurs les représentants des associations, Mesdames et Messieurs les commerçants, artisans et entrepreneurs et représentants des entreprises locales, mesdames et messieurs en vos qualités respectives, chères lempsiquoises et lempsiquois bonjour,


cérémonie des v½ux de la commune de Le Grand-Lemps

Je dois excuser Madame Limon, députée de la Circonscription, Monsieur Neuder, VP  de la région, Monsieur Jean-Pierre Barbier, Président du conseil départemental, Mesdames Debost et Colussi conseillères départementales. D'autres maires, dont Joëlle Anglereaux, Frank Bailly, Alain Passinge en autres, sont également retenus dans leurs communes ou chez leurs voisins pour les voeux

Un mot à part de  bonjour et bienvenue pour Frédéric German, nouveau directeur général des services de la CCBE que vous aurez l'occasion de croiser dans les prochains mois.

 Nous voici réunis une nouvelle fois pour la traditionnelle cérémonie des vœux. C'est toujours un grand plaisir de vous rencontrer. Cette année s'ajoute pour moi, en tant que première magistrate de la ville, l'émotion d'une dernière fois car ce sont les derniers vœux de ce mandat.

 Cette cérémonie, c'est, avant tout, l’occasion de souhaiter le meilleur à chacun, la santé bien évidemment, un bien précieux mais aussi le bonheur et surtout le bien vivre ensemble dans le respect de chacun.

Une nouvelle fois, il m'est donné l'occasion de remercier toutes celles et ceux qui font que le quotidien de tous est facilité. Ce sont les bénévoles des associations, les enseignants, les services de l'état, les sapeur-pompiers, le personnel hospitalier et des services d’aides à la personne, nos commerçants, les techniciens communaux et intercommunaux. Ils répondent présents chaque jour, ils se dévouent car l'engagement professionnel ou personnel qu'ils et elles ont choisi fait la force de notre communauté. On ne le dit jamais trop : Merci à vous. 

  Le terme de ces 6 ans d'engagement et de réalisation pour le bien de notre commune et de chacun de ses habitants arrive à échéance. Nous, élus, vous avons rencontrés, vous avons écouté et avons fait des choix au plus près de ce qui nous semblait correspondre au souhait de la majorité. L'agitation sociale vécue dans notre pays l'an dernier avec les gilets jaunes et cette année la réforme des retraites qui inquiètent beaucoup nous ont imposé d'être encore plus vigilants dans les dépenses que nous avons engagées, car l'argent de la commune est avant tout l'argent de chacun de nous.

 Et je confirme qu’avec Pierre Louis Terrier, notre adjoint aux finances qui vous prie d'excuser son absence nous avons veillé à chaque dépense et nous sommes assurés que nous ne faisions aucun écart. 

Nous avons tous agit avec toute la conviction de notre engagement. Chacun d'entre nous a consacré tant à la commune qu'à la communauté de communes beaucoup de temps toujours dans l'objectif d'apporter du mieux dans le quotidien de chacun. Parfois au détriment de sa vie personnelle. (J'en profite pour remercier nos familles, conjoints, enfants, parents mais aussi nos amis qui ont accepté avec bienveillance nos manques de disponibilité pour eux. Merci à mon époux Francis !). 

 Nous sommes des élus tous les jours de l'année, 24 h sur 24 si besoin. Et je veux absolument, parce que les rumeurs courent encore plus vite de nos jours sur les réseaux sociaux et sont plus tenaces et folles, et que « le mensonge n’est jamais innocent » comme l’a écrit Albert Camus, Je tiens donc à préciser que si nous sommes indemnisés, cela n’a rien d’indécent. Je le dis aujourd’hui car c’est la dernière et seule occasion que je m’autorise pour l’exprimer. Nous percevons une indemnité (851,17 €uros pour le maire, 261.15 €uros pour les adjoints et 167.22 €uros pour les conseillers délégués en net). Ce fut le choix de Jean-François Perrin, puis de Didier Rambaud et enfin le mien de répartir l’enveloppe allouée afin de compenser les frais engagés du fait des obligations liées à chaque délégation. Et je dois saluer aujourd'hui, l'engagement de chacun dans la délégation qui lui a été confié. Nous sommes épaulés par les techniciens locaux(merci Gisèle Cacaud et ses équipes), les services de l'état, les services du département et de la région qui vérifient, confirment ou parfois corrigent les décisions que nous prenons car l’exigence et la complexité des règles administratives et juridiques tendrait à ce que nous soyons polytechniciens. Il nous arrive souvent de « mettre les mains dans le cambouis » au sens figuré mais aussi au sens propre de l'expression. 

 Il faut à chacun une grande dose de patience, une grande capacité d'écoute et de larges épaules pour vivre au jour le jour les situations auxquelles nous sommes confrontés. Les événements tragiques de cette année, (le décès du maire de Sagnes, le suicide de notre consœur de Dimizieu et les multiples agressions subies) montrent à quel point ce n'est pas toujours facile d'être élu. 

Cependant, je ne regrette pas de m'être engagée dans cette voie et reste persuadée que tous nous devrions faire ce choix à un moment ou à un autre de notre vie de citoyen. 

 Il est très agréable de voir combien le Grand-Lemps continue d'évoluer et garde sa place de Chef-lieu de canton. Ces 6 ans, ce sont 11 millions d'investissement, financés par de l'auto financement, des emprunts et 3.846.000 €uros de subventions  de l'état, de la région, du département et de l’Europe.

La cantine, le centre bourg, les écoles, des acquisitions foncières : le Quai du Marquis, deux anciens commerces et l’Espace Claude Terrasse, et bien évidemment 937.000 euros de travaux d’investissement et d'entretiens des voiries et réseaux. 

Le mandat intercommunal a lui aussi été dense avec, en fait notoire, la prise de compétence eau et assainissement, un véritable défit tant il est difficile d'harmoniser et de s’adapter à toutes les différentes structures et infrastructures pour certaines vétustes et de changer les habitudes de prestation de chacun. 

En décembre dernier, le conseil communautaire a voté à la majorité, le PLUi, plan local d'urbanisme intercommunal. Pour arriver à ce vote, la tâche n'était pas aisée. Il a fallu travailler de concert pour suivre à la fois les directives de l'état, du Scot et autres instances décisionnaires. Il fallait également suivre le projet de territoire dessiné à partir des rencontres avec vous habitants. Nous avons dû nous montrer responsables en économisant les espaces agricoles dans le respect des exigences environnementales, sécuritaires, dont la carte des aléas, la préservation des corridors biologiques sans oublier les thématiques qui nous tiennent à cœur, nous, citoyens : l’habitat, l’emploi, la mobilité et pour résumer le dynamisme économique en pesant chaque choix.

 Pour rappel, notre POS disposait encore de plus de 60ha ouverts à la construction, nous avons dû réduire à 20 ha. Chaque propriétaire terrien a perdu du droit à construire, personne n'a été épargné. Nous élus assumons ce travail, des choix devaient être faits pour assurer la pérennité et l'évolution du bloc ciommunal,  communauté de communes et communes.

La « carte des aléas » dont je parlais quelques lignes plus haut me donne l'occasion de rebondir sur la responsabilité que nous avons envers nos enfants de prendre soin de l’environnement. Les différentes réalisations tant locales qu'intercommunales sont déjà signe de la conscience que nous avons de cette obligation. Des projets comme la centrale citoyenne Beewatt ou la station multi énergie ('hydrogène, méthane entre autres énergie renouvelable) programmée conjointement avec les communautés de communes voisines avec l’aide de la région,  sont de belles avancées, mais sont totalement insuffisantes si chacun d'entre nous ne fait pas à son niveau tous les efforts nécessaires pour la protection de notre planète : tri des déchets, achats responsables, utilisation des transports en commun ou du covoiturage, ce sont les gestes du quotidien qu'il nous appartient de faire pour préserver les citoyens de demain. Cela demande des efforts et – en matière d’efforts - je vais citer Lilian Eymeric champion du monde de nage en eau libre (2017 et il l’est encore !) au travers des mots de Mano Gentil auteure très lempsiquoise qui lui a prêté sa plume pour traduire son périple au milieu des requins : « J’ai mal aux épaules. Je commence aussi à̀ avoir froid au thorax, mes mains sont crevassées, mon cou est brûlé́, mon corps n’est plus que douleurs. Mais si je peux réfléchir, si mon cerveau peut encore fonctionner, c’est parce que je pense aux enfants qui souffrent tous les jours. Mon psy me l’avait recommandé́ : « Tu dois absolument avoir présente à l’esprit une image qui te fasse avancer ». Bien évidemment, pour positiver, je pense aussi au franchissement de la ligne d’arrivée et au bonheur que cela va me procurer. Je suis un sportif et un compétiteur et je ne peux pas oublier cet aspect de la traversée ! »

Ne pouvons-nous pas être nous aussi un peu compétiteurs ? Choisir les produits locaux ou localement, mettre les déchets dans la bonne poubelle, c'est moins glorieux que de faire une traversée dans une cage anti requins mais cela reste un geste déterminant pour l'avenir,

Période électorale oblige, il ne m'est pas permis de vous parler de projet pour le Grand-Lemps, d'autant que ce sera votre choix d'électeur qui déterminera ce qui sera fait à l'avenir. Je vais revenir à des choses plus légères, les vœux que je vous renouvelle en mon nom et en celui de tout le conseil municipal. Que 2020 réalise vos vœux les plus chers et que le bonheur, grand ou petit, soit au rendez-vous de chacun des jours à venir. 

Il est temps maintenant de partager le verre de l'amitié et de déguster les gougères et autres galettes de Justine et Thierry qui nous attendent. 


[12/01/2020]

 

Diaporama